AFRIQUE DU SUD

AFRIQUE DU SUD, safari

1 mai 2016

Passionnée d’histoire et d’animaux –un mélange de Stephane Bern et de Brigitte Bardot, je ne pouvais avoir que les yeux écarquillés et le coeur emballé à l’idée de découvrir ce pays qui me fascinait depuis toujours. Coup de chance, j’allais vivre un safari en immersion totale quelques jours puis l’autre partie du séjour serait consacrée à l’histoire du pays. Une semaine ma foi bien trop courte et terriblement oppressante à l’idée de laisser mon bébé de 8 mois loin de moi pour la première fois si longtemps –mère indigne.

Après les pleurs, la culpabilité et quelques heures d’avion dans la face nous voilà arrivés à Johannesburg. La chaleur est diiingue,  entre nous ça fait terriblement du bien d’avoir chaud en plein mois de mars, quitter Paris sous la flotte et le froid –joie dans mon coeur.

1avion

Les bagages récupérés, 3h30 de bus nous attendait pour arriver à notre prochaine destination, celle du Mabula Lodge. J’étais évidemment comme une gosse collée aux carreaux, frigorifiée par la clim, émerveillée par ces grands espaces et par Madame nature. Tout était beau, immense, désertique puis touffu, ocre puis vert. 3h30 passés découverte du Mabula Lodge, petite réserve privée située dans la province de Limpopo. 12.000 hectares, composés d’une cinquantaine de petits chalets individuels à partager en famille ou avec son amoureux. Tout est trop mignon, l’ambiance, les jardins, le bar, le parc, la déco, la salle de bain –passion baignoire, mousse, bulles, petite sirène. On apprécie tout particulièrement le calme olympien qui y règne comme s’il ne fallait pas faire de bruit pour ne pas gêner le monde extérieur.

1mabula

(Photos Google)

On en profite pour prendre une douche et faire une petite sieste dans notre immense lit avant de partir pour un safari en 4X4. A peine arrivés que l’aventure commence déjà, tout ce que j’aime ! Pas de repos pour les guerriers. Nous étions une petite dizaine dans les véhicules avec le ranger. Le mec est là, habillé comme un guerrier avec ses jumelles, son arme, son appareil photo –ué son Canon 5D mark II et son gros zoom et son talkie, ça ne rigole pas. Le ranger nous explique qu’ils peuvent à tout moment être susceptible de croiser des braconniers et ont pour ordre de les abattre sur le champs –là tu pries pour que ça n’arrive pas.

1ranger

Chaque petite traversée nous anime, la hâte et la peur de l’inconnu. Lors de cette première virée nous n’avons pas vu grand chose si ce n’est la beauté du paysage et cette flore impressionnante. Nous rentrons au lodge et profitons d’un diner dans le Boma traditionnel à la belle étoile. On est surpris par tant de beauté, on se sent tout petit et chanceux. Une belle première journée malgré la fatigue !

1af

Driiiiing Driiiiing il est 4h30, l’heure de se réveiller car à 5h on file pour notre deuxième virée en 4×4, on prend de quoi se couvrir car il ne fait définitivement pas très chaud à l’aube. Cette escapade matinale a pour but de nous faire découvrir au moins un des BIG 5 ! On est au taquet ! On découvrira de nombreuses espèces lors de cette matinée, le ranger se démène pour que l’on en voit le maximum, il connait les chemins, les raccourcis par coeur, c’est impressionnant. J’apprécie particulièrement le lever du soleil, cette petite brise qui caresse mon visage –même si ça pique, ces rayons de soleil orangés qui me font rêver, ma main dans celle de mon mec, c’est une évidence, nous vivons là d’incroyables moments. On renouvellera l’expérience sur les coups de 16h pour 4h de safari dans un autre coin de la réserve. On y apercevra des zèbres, des éléphants, des girafes et tout plein d’autres animaux. Le soir on déguste un buffet africain, avec de l’antilope à la broche, du crocodile et d’autres mets que je regarde de loin, moi je carbure au coca et à la pomme de terre. Bon j’avoue j’ai mangé du crocodaïiiiile (…). On profite également d’un tribal show avec des danses tribales et des percussions. On file doucement dans notre lodge pour une courte nuit car demain rebelote nous repartons dès l’aube pour notre dernier safari.

DB8A5130 copie_1 DB8A5167 copie_1 DB8A5177 copie_1 DB8A5187 copie_1 DB8A5190 copie_1 DB8A5194 copie_1 DB8A5199 copie_1 DB8A5202 copie_1

Cette matinée fut la plus belle, découverte d’une petite famille à poils, on se faisait presque le remake du roi lion grandeur nature ! 2 petits lionceaux, 2 lionnes et 1 lion –câlin. Une vraie beauté accompagnée d’un lever de soleil magnifique. Je ne prends que très peu de photos car j’ai surtout envie de garder en mémoire ce précieux moment. Les animaux sont volontairement dispatchés de part et d’autre de la réserve pour assurer le bon fonctionnement de la chaine alimentaire. Ca fait mal au coeur mais apparemment ainsi va la vie, il en va de la sauvegarde de l’espèce.

J’ai donc pu découvrir un nombre incalculable d’animaux, ceux que j’admirais dans les livres et ceux que je n’aimais pas particulièrement #phobieserpentaraignée J’ai été impressionnée par ma rencontre avec les éléphants, une petite famille qui se baladait –tout doucement puis qui d’un coup s’est sentie menacée et a commencée à nous attaquer. Ni une ni deux, le ranger fait demi-tour et nous explique qu’il vaut mieux partir car ce qu’on ne dit pas c’est que Dumbo peut te courser jusqu’à 62km/h. Là, tout de suite tu fais moins ta maligne. Pire encore lorsqu’il tape sa patte par terre, déploie ses grandes oreilles et te gueule dessus pour que tu lui fiches la paix.

1ele

On a appris de nombreuses choses sur la faune et la flore, je redécouvrais avec des yeux d’enfants tous ces animaux, la menace, le danger, la beauté qu’ils représentaient tous. Je comprenais surtout pourquoi il fallait aussi les protéger et les aimer de loin. On a appris d’innombrables anecdotes et d’informations sur eux, inoubliable, vraiment.

Je n’ai que très peu de photos, je n’ai pas pu m’équiper comme je l’aurais souhaité puis j’étais surtout en phase « je veux profiter avec mes yeux »- j’ai fait ma meuf.


DB8A5203 copie_1 DB8A5219 copie_1 DB8A5224 copie_1 DB8A5226 copie_1 DB8A5246 copie_1 DB8A5265 copie_1 DB8A5275 copie_1 DB8A5276 copie_1 DB8A5305 copie_1 DB8A5282 copie_1

La suite de nos aventures dans un prochain post !

  • Reply
    Ana
    3 mai 2016 at 13 h 24 min

    Mais quelle chance de dingue ! Un de mes rêves de gamine (avec celui de devenir une sirène, of course) !

  • Reply
    Anaïs, My Nomad Family
    20 mai 2016 at 14 h 43 min

    Waouuuh ! Tes photos font rêver ! Tu as du être contente et soulagé de retrouver ton petit bébé après cette belle semaine !

  • Reply
    Lea M.
    23 janvier 2017 at 12 h 19 min

    Ca devait être génial. On ne voit ça qu’une seule fois dans sa vie ..

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.