USA

Road trip US, San Francisco

25 décembre 2016

Hello San Francisco !

Après quelques heures d’avion et un bon jetlag, les yeux rivés aux carreaux du premier shuttle arrivé à l’aéroport, nous sommes comme des gosses. Il est 15h, la chaleur est saisissante. Je retrouve les premières sensations d’autrefois, les valises, l’humidité, les grandes routes, la langue, je peine à réaliser. Cette fois-ci j’y suis avec lui.

Arrivés à notre hôtel, on se pose quelques minutes histoire de prévenir nos familles. On se regarde, on se marre, on se prend par la main et on file arpenter les rues de notre quartier non très loin d’Union Square.

Nous avons découvert San Francisco en 3 jours, séjour relativement court, nous avons énormément marché jusqu’à en avoir mal aux pattes ! C’est avec les Stan Smith bien attachées et l’appareil photo autour du cou que nous avons arpenté le quartier de Chinatown. Il était relativement tôt, aucune âme qui vive, les magasins étaient fermés, un peu plus loin nous avons découvert quelques cours dans les différents parcs, c’était rigolo et entrainant.

Nous avons pas mal grimpé pour arriver du côté de North Beach afin d’observer le paysage depuis la Coit Tower. J’ai pu valider la théorie de l’oignon, c’est-à-dire s’habiller chaudement en plusieurs couches, au fur à mesure, je devenais de plus en plus légère tellement j’avais chaud à force de grimper ! Je suis une très grande sportive (…).

Les grimpettes n’étaient pas prêtes de se terminer puisque nous avons poursuivi notre escapade direction la Lombard Street, la rue la plus tordue du monde. Je me souviens encore du chemin à entreprendre pour y arriver. Lombard Street c’est 8 virages en lacets qui mènent à de belles promenades et une vue de dingue sur le Golden Gate Bridge depuis le George Sterling Park. Rendez-vous immanquable ! Si vous ne le saviez pas la pente est à 27%, ça file le tournis !  Nous nous sommes arrêtés quelques minutes pour observer tous ces véhicules descendre, devenue une véritable attraction. Nous avons ensuite emprunté les 250 marches pour l’admirer vue d’en haut. La vue est vertigineuse, profitez-en pour reprendre votre souffle !

Après une nuit bien méritée nous sommes allés découvrir Mission, quartier qui me tenait à coeur, passionnée d’art(istes) j’avais hâte de découvrir les messages secrètement cachés dans la rue de Clarion Alley. Une véritable galerie ouverte en plein jour, un kiffe pour les mirettes. Nous avons ensuite découvert le Women’s building, crée par et pour des femmes, ce bâtiment est canon, il est à l’effigie des déesses et des pionnières du féminisme. Tout ce que j’aime. Après une pause découverte et photos nous sommes allés nous perdre du côté de Dolores Park, le coin branché pour les chiens passionnés de frisbee ! Durant une courte pause nous avons pu encore une fois admirer la vue panoramique sur Downtown.

Avant de filer découvrir le quartier de Castro, nous sommes allés voir la Maison Bleue de Maxime Le Forestier, pas de mal à faire la groupie, cette maison existe bien, elle se trouve à cette adresse : 3841 18th St, San Francisco. Une fois devant la maison vous chantonnerez forcément cette fameuse chanson qui prend tout son sens !

Castro, véritable quartier victorien, l’architecture est étonnante, les maisons sont colorées, ça fait rêver ! Si vous ne connaissez pas l’histoire, la communauté de Castro a fait d’Harvey Milk (si je vous ai perdu, allez mater le film!) le premier élu gay d’Amérique dans le courant des années 70. Un vent de liberté règne dans ce petit quartier, les drapeaux arc-en-ciel flottent à chaque coin de rue, vous êtes bien à San Francisco ! Il fait bon vivre ici.

Avant de découvrir le quartier dont on m’avait tant parlé, Haight Ashbury, nous avons eu l’idée farfelue de marcher dans le Buena Vista Park, farfelue oui, le moins que l’on puisse dire. La nature est époustouflante, ancrée au coeur de la ville des cyprès centenaires encadrent un panorama sur la ville et sur le fameux Golden Gate Bridge. Nous avons rencontré un coyote et d’autres espèces humaines assez spéciales. Je n’ai pas particulièrement apprécié ce quartier, mal fréquenté aux abords, relativement sale, certainement bien mieux animée en période estivale.

Après avoir dévoré un bon Mac Do direction Alamo Square ! Qui n’a jamais rêvé de voir en vrai les fameuses Painted Ladies que l’on aperçoit dans le générique de « La fête à la maison ». Véritable mythe, les 7 maisons victoriennes possèdent un camaïeu de couleurs pastels époustouflant ! J’aurais pu rester là à les regarder longtemps.

Ce que je ne vous dis pas c’est que nous avons fait un grand détour pour aller faire un clin d’oeil à la maison de Madame Doubtfire, grande fan de ce film il me fallait la découvrir de mes propres yeux. Elle existe bien et reste toujours autant populaire.

2 jours se sont déjà écoulés et j’étais excitée comme une puce à l’idée de découvrir le Golden Gate Bridge. Officieusement on y était déjà allés la veille, introuvable, caché par un brouillard de malade, on avait loué des vélos pour s’y rendre. Après 45 minutes de balade je ne vous raconte pas notre déception.

Nous avons repris nos vélos et nous nous sommes consolés en dévorant le meilleur Fish & Chips de toute ma life et croyez-moi j’ai du level dans ce domaine ! Je vous le conseille vivement, il s’agit d’un petit coin qui ne paie pas de mine, The Codmother Fish & Chips. Les nanas sont complètement barrées mais tellement adorables.

Après avoir englouti ce délicieux gras, entre nous le gras c’est la vie, 0 culpabilité, découverte de Fisherman Wharf. C’était super sympa, une petite balade du côté des quais, à flâner et découvrir les artistes de rues, les otaries lézardant du coté de Pier 39.

Nous avons ensuite découvert le musée mécanique, l’entrée y est gratuite, vous pourrez dépenser quelques sous histoire de vous amuser un peu ! Profitez-en pour déguster quelques pâtisseries chez Boudin ou prenez une glace Ben & Jerry’s, le choix est vaste !

3ème jour, cette fois-ci c’est la bonne, on prend le premier bus qui passe et on file (re)voir le Golden Gate Bridge. Un vent de malade mais une vue époustouflante, nous l’avons traversé et pris sous toutes ses formes. 3km de long et 227m de haut, ça fout les jetons mais ça en jette ! Prévoyez d’être couvert car ça souffle !

Nous avons découvert en 3 jours tous les quartiers notés sur notre carnet de route, c’était sportif mais dépaysant. Je ne compte pas les kilomètres parcourus mais on en a fait, pas meilleur baptême pour nos Stan Smith, ah ah ah !

Nous quittons San Francisco à bord d’un 4X4 énorme et neuf pour parcourir les prochains 2973km qui nous attendent.

Prochaine destination, Mono Lake !

  • Reply
    road-trip-usa-disneyland
    6 janvier 2017 at 1 h 07 min

    […] ne suis pas la seule, ma copine Noëmie du blog Hello ma biche, partie 1 mois après nous, vient elle aussi de commencer à […]

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.