30 ans (ou presque)

La crise de la presque trentaine !

10 août 2015

J’ai longtemps fait partie de ces gens qui attendaient d’avoir 10 ans pour faire partie des grands à l’école (je faisais déjà 1m55) , d’avoir 12 ans pour avoir de la poitrine (manque de bol ça n’a poussé qu’à 14..), d’avoir 14 ans pour avoir un mec (ça ne m’a définitivement pas plu..), d’avoir 18 ans pour être majeure et ne plus avoir d’acné (ça c’est un vrai mensonge, acné 1 jour, acné toujours..) , d’avoir 21 ans pour boire de la bière (En 2007 je vivais mon american dream), d’avoir 25 ans pour être diplômée et d’avoir le reste pour tout ça. Quand je dis tout ça je veux dire un mec, une maison, un chat, un chien, des poules, 2 poissons rouge -3 en réalité et un bébé à 29 ans et demi.

C’est rigolo à quel point j’étais une grande championne pour planifier toutes les étapes de ma vie, de l’enfance à l’adolescence puis de femme à maman. Sauf que rien n’était finalement planifié comme escompté, et tant mieux ! Si j’avais écouté mes envies j’aurais continué de vivre aux USA, poursuivi les études sur Paris longtemps (j’adore l’école), je me serais jamais casé avec un beau mec et n’aurais jamais eu d’enfant. -tristesse

A 6 mois de la trentaine je suis donc mam’preneur, à la fois chargée de communication  et photographe freelance sur Compiègne (60), si t’es curieux. C’est pompeleup mais c’est cool, je vis à 100 à l’heure tout le temps. Secrètement je rêve de m’allonger 2 jours entiers dans mon lit à manger des cochonneries, boire du coca (zéro) et mater toutes les séries du monde, de celles que je rate depuis trop longtemps. En réalité je bosse 60h/semaine et j’ai à peine le temps de regarder un film par mois ! Je suis accessoirement salariée depuis 8 ans dans la même boîte et chef d’entreprise depuis 4 ans, je suis passionnée par mes deux métiers, peut-être trop d’ailleurs. Mais je me saque avec le SMILE, c’est tout ce qui compte.

Fin 2013, j’apprends que je vais être maman, l’angoisse du départ s’est transformée en une très belle réalité. C’est indubitablement le plus beau rôle d’une vie ! J’ai vécu une grossesse idéale, un accouchement magique (oui ça arrive!) et j’ai rencontré la plus belle personne au monde. -totalement objective

Aujourd’hui mon fils à 13 mois et être maman, en plus d’être (hyper)active ,c’est du sport. D’ailleurs à presque 30 ans c’était une résolution (déconcertante) qu’il me fallait dépasser. Je fais officiellement partie de ces nanas qui jonchent le sol après un cours, écarlate et courbaturée de partout qui affichent surtout #objectibikini ! #mercicoach Nan promis je ne parlerais pas de sport ni de recette healthy, je suis une gueule à sucre, on ne se refait pas.

Le blues du « twentysomething » est omniprésent, n’ayez crainte je n’écrirais pas le « Noémie veut changer de vie » comme dirait l’autre. La prime jeunesse s’en va petit à petit mais le plus beau reste à venir. Puis pour tout vous avouer, j’ai la vie que j’ai secrètement toujours voulu, à presque 30 ans il ne me reste plus qu’un projet de vie à concrétiser, c’est beau !

Alors ué, à presque 30 ans je n’ai toujours pas cette Rolex au poignet mais j’ai un bébé blog, j’ai presque pas raté ma life !

 

Allez je te laisse, j’ai une couche à changer, un bib à donner, un gosse à coucher..!

  • Reply
    Pause Tartines
    2 septembre 2015 at 17 h 11 min

    OOOh mais tellement ! Ben dis donc.. ça m’a tout bouleversifiée ce post, moi qui vient de sombrer dans la trentaine il y a 2 mois (déjà ?!). C’est beau tout cet amour ! Et oui, la vie c’est top et moi qui me rêvais reporter de guerre ou grande enquêtrice (non mais franchement) ou encore écrivain torturée (c’est les + cool), je l’aime bien aussi ma vie. Merci pour ce moment d’optimisme pur! <3

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.