Quelques mots

2016.

1 janvier 2017

2016. Je me suis sentie chanceuse. J’ai vécu des scènes de vie à couper le souffle, toujours le cœur bombé. Je me suis sentie vivante et presque accomplie.

J’ai accompagné chacun de mes instants avec le sourire et quelques larmes dissimulées. J’ai dansé n’importe comment et n’importe où. J’ai chanté à tue-tête. J’ai tourné sur moi-même jusqu’à l’ivresse. C’était mécanique et risible. J’ai adoré chacun de ces moments. Ces matins à 3, leurs bisous sur ma peau, leurs câlins au masculin. Je les ai chéri tellement. Ce matin encore pour ce dernier jour de l’année, ses bras autour de moi, un bisous sur ma joue, comme pour me dire –maman je deviens grand mais ne t’inquiètes pas, ça ira. Le temps me fait parfois défaut autant qu’il me fait peur mais c’était une belle année , bien entourée, bien aimée.Je ne suis pas triste de te quitter tu sais, tu m’as beaucoup donnée. Mais aujourd’hui et plus que jamais j’ai décidé qu’il n’y aurait que des jours meilleurs. J’ai ri autant que j’ai pleuré, balle au centre. On recommence ?

    Répondre

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.